Glossaire de la TACD

Ce glossaire, issu de l’ouvrage Didactique pour Enseigner,  est régulièrement mis à jour. Il ne constitue en aucun cas une base dogmatique. Sa fonction est pragmatique. Le lecteur pourra lire les courts essais de définition qui suivent comme une aide à la compréhension et l’élaboration de la TACD. Ce glossaire en constitue donc un point de départ, aucunement un point d’arrivée. Il est aussi un point de départ possible pour l’exemplification des notions-modèles concernées.

Tous | A C D É F I J M P R S T V
Il y a 7 entrées dans ce répertoire commençant par la lettre É.
Élève-origine

Lorsque le professeur organise son travail à partir des accomplissements propres des élèves, les productions des élèves sont donc instituées comme origine de ce travail, et, plus généralement, comme origine de l’action conjointe en didactique. Cette pratique est désignée par l’expression générique élève-origine, qu’on peut donc développer par « productions d’élève origines du travail professoral et de l’action didactique conjointe ».


Élève, professeur

Dans ce glossaire, les mots « élèves » et « professeurs » sont désignés au sens le plus général de « qui apprend » et « qui enseigne » (par exemple, aussi bien une élève de maternelle et sa professeure d’école ; une étudiante et son enseignante universitaire ; une danseuse et sa chorégraphe ; une maître d’apprentissage et son apprentie, etc.)


Enquête

La conception de l’enquête que développe la TACD s’appuie sur celle de John Dewey, pour qui l’enquête permet de « passer d’une situation indéterminée à un tout unifié », d’un problème à un problème résolu. La notion de mésogénèse (le passage d’un ensemble de formes symboliques éparses à un système de formes symboliques) permet de spécifier la définition deweyenne à l’enquête en TACD.

Dans une situation didactique, l’enquête suppose que l’élève construise un rapport de première main au jeu didactique, agisse de son propre mouvement dans le travail du problème que l’enquête travaille, à partir des indices qu’il prend dans le milieu didactique. Ce travail est fondamentalement collectif. Il suppose que le travail du professeur s’origine dans les productions des élèves au cours de l’enquête.

> Voir aussi élève-origine


Équilibration didactique

Processus par lequel l’action conjointe atteint un certain équilibre entre contrat et milieu, suffisant pour que le savoir visé soit approprié par les élèves (voir contrat didactique, milieu didactique et dialectique contrat-milieu).


Exemple emblématique

Un exemple emblématique peut s’apparenter à une référence commune. Il est partagé dans un même groupe de personnes. Il prend appui sur une action effective, vécue, réalisée, ou rapportée par l’un des membres du groupe. Une telle action est considérée comme remarquable (elle fait « emblème ») pour les membres de ce groupe. L’exemple emblématique peut alors être étudié, compris, et imité de manière plus ou moins créative par les membres du groupe.

Un exemple emblématique peut devenir un exemple exemplaire, selon le sens développé par Thomas Kuhn. En effet, un tel exemple deviendra exemplaire quand il sera reconnu et légitimé par les membres d’un collectif de pensée. Il sera alors utilisé de manière routinière, sans qu’ils ressentent le besoin d’explicitation ni de justification, pour transmettre une connaissance, une pratique, voire une attitude adéquate, qui fera autorité dans la communauté concernée.


Exemple exemplaire

4 commentaires

Laisser un commentaire