Glossaire de la TACD

Ce glossaire, issu de l’ouvrage Didactique pour Enseigner,  est régulièrement mis à jour. Il ne constitue en aucun cas une base dogmatique. Sa fonction est pragmatique. Le lecteur pourra lire les courts essais de définition qui suivent comme une aide à la compréhension et l’élaboration de la TACD. Ce glossaire en constitue donc un point de départ, aucunement un point d’arrivée. Il est aussi un point de départ possible pour l’exemplification des notions-modèles concernées.

Tous | A C D E É F I J M P R S T V
Il y a actuellement 2 entrées contenant le terme représentation dans ce répertoire. Effacer les résultats.
Formes-représentations

Représentation

La TACD accorde une place majeure aux représentations symboliques. Elle détermine un jeu représentationnel qu’on peut décrire à travers les éléments suivants : le représentant, le représenté, le représenteur (qui représente ?), le destinataire (pour qui ?), le système de représentation, c’est-à-dire la grammaire de la représentation telle qu’elle s’institue dans un voir-comme, un style de pensée. L’une des fonctions essentielles du jeu représentationnel consiste, comme l’a montré Guy Brousseau, à pouvoir accomplir, avec le représentant et l’univers auquel il appartient, des actions impossibles ou difficiles à accomplir avec le représenté dans son univers, pour ainsi profiter du voir-comme apporté par la représentation. Ainsi, par exemple, la danseuse qui voit/ressent/perçoit son mouvement de bras (représenté) comme un geste qui consiste à atteindre un objet placé hors de portée (représentant) profite de ce voir-comme dans l’effectuation de son geste dansé.

La TACD accordant une place essentielle au jeu d’imitation, les formes-représentations, qui constituent la matière même de ce qui est imité, jouent un rôle crucial pour l’entrée dans la culture.

4 commentaires

Laisser un commentaire